Fr – Étape 34

Samedi 3 Septembre 2005
Oloron Ste Marie (Pyrénées Atl 64) – Asson (64) 41 km * Cumul 967 km

2005.0801.carte34.OloronSteMarie-Asson

U
n club sportif (65 personnes) est venu manger et dormir au foyer. Ils ont planté le bordel jusqu’à 4h du matin, jusqu’à ce qu’un résident se lève et menace d’appeler la police.

Lever 6h30. Petit-déjeuner en ville dans un salon de thé à 7h. Sur plan, le Chemin emprunte des départementales sur près de la moitié du parcours, du goudron donc ! La N134 est toute droite, et goudron pour goudron, me permettra de gagner du temps. Je l’emprunte donc jusqu’à Escout où je bifurque sur la D920. Rien de bien intéressant, Ogeu-les-Bains, Buziet, Buzy, Arudy. Village de 2000 habitants sans grand intérêt où je m’attable à la terrasse d’un bistrot et commande une bière. Il est midi. Je m’endors sur ma chaise pendant trois quarts d’heure. Je commande une nouvelle bière et décide de poursuivre sans savoir si j’arriverai jusqu’à Asson distant de 19 km.

Encore du goudron, heureusement la D232 est une ancienne route très peu circulée. Ste Colome, Arricau, les Pyrénées sur la droite sont enveloppée de brumes, Lys, Mifaget. Je m’arrête à Bruges pour prendre une bière. Il y a des gîtes, mais Asson n’est plus qu’à 5 km et, bien que fatigué, je ne veux pas grever l’étape de demain, la dernière, de 5 km supplémentaires. Je suis véritablement cassé en arrivant à Asson. Pas de bistrot, une supérette à 1 km, et je suis dans la merde car mon guide n’indique aucun gîte. Je suis sur la place du village. Il y a un mariage dans l’église. Je m’étends sur un mur à ma hauteur pour soulager mes pieds qui me font terriblement mal. Je ne veux pas me déchausser. Il est plus de 17h. Il faut absolument que je trouve où dormir. Un villageois intrigué vient m’interroger, d’abord en anglais. Qu’est-ce qu’un anglais peut bien faire ici ?… Il me faut au moins 10 minutes pour me rendre compte que mon interlocuteur est français. Ça va mieux, le dialogue est plus facile. Il n’a pas de bière, il me propose du café, je préfère qu’il me remplisse ma gourde d’eau fraîche. Puis il m’indique que le curé, un Père de Betharram, vient de restaurer un bâtiment qu’il destine aux pèlerins, je n’ai qu’à attendre la fin de la cérémonie à l’ombre dans sa cour, ce que je fais. Je me déchausse et me couche sur le dos les pieds en l’air contre le mur. Une heure plus tard le Père Léon me réveille et m’indique le bâtiment au fond de la cour où il m’invite à m’installer. Il n’a pas le temps, une autre messe à assurer au village voisin, il me verra plus tard…

Je m’installe, c’est super, tout est neuf. Grande salle vidéo au rez de chaussée avec un grand écran mural de 2mx3. Trois clampins sont en train de regarder un match de rugby. Une grande chambre à l’étage avec deux lits superposés, une batterie de cuisine, un évier, une plaque chauffante à 2 feux, un frigo, 4 chaises, merde il n’y a pas de table (pas livrée me dira le Père Léon). Douche, lessive, mais il est trop tard, les vêtements n’auront pas le temps de sécher. Il me faut maintenant trouver à manger. Heureusement, la bonne du curé vient me dire que des hollandais sont passés la veille et ont laissé de la nourriture dans le frigo dont je peux disposer.

4 sandwiches SODEBO œuf-poulet en barquettes plastique, 3 barquettes de salade de riz, 4 barquettes aluminium de pâté. De la merde en barquettes quoi ! mais bon tant pis, il faudra que je me contente du pain de mie des sandwiches, je vais au moins pouvoir éviter l’aller-retour vers la supérette, et ça c’est un vrai bonheur dans l’état de fatigue où je suis.

20h, je me mets à manger, assis sur une chaise, une autre servant de table. N’ayant rien avalé depuis le petit-déjeuner du matin, j’engloutis 3 sandwiches, 2 barquettes de salade et 1 de pâté. Cette nourriture m’écœure un peu, mais bon… Il faut que je garde un sandwich pour demain matin.

20h30, il faut absolument que je termine les cartes postales, demain est la dernière étape, et à Lourdes je risque de ne pas avoir assez de temps avec les visites. Jusqu’à 22h, j’aurai le temps d’en écrire 7.

Cliquez sur la miniature pour voir les photos… (Touche « échap » pour quitter)

« 1 de 11 »

Parcourir l’étape suivante…