Fr – Étape 09

Mardi 9 août 2005
Saugues (Hte Loire) – Les Faux (Lozère) 24 km * Cumul 215 km

2005.0801.carte09.Saugues-LesFaux

Lever 7h. Il a gelé pendant la nuit, les vitres des voitures sont prises et l’herbe est blanche. IL doit faire 1 ou 2°. Quel mois d’août de merde ! Notre colocataire nous offre un cappuccino dans la salle commune du gîte. C’est super, ça nous remonte le moral. Toutes les portes de ce putain de gîte sont fermées par des serrures à code qu’il faut taper sur un clavier chaque fois que l’on veut passer. C’est d’un pratique !… Nous déjeunons en passant dans le village à 500 m du camping dans un bar, d’un café, pain grillé, beurre et confiture. 20 minutes après nous reprenons la route. Nous rattrapons des jeunes-filles et un couple franco-allemand que nous avons déjà vus sur le Chemin les jours précédents. Nous passons La Clauze et sa tour, vestige d’un château du XIIIe, en équilibre instable sur un bloc de granit. « Où dormez-vous ce soir ? » c’est la question que l’on entend le plus fréquemment sur le Chemin. « D’où venez-vous ? Jusqu’où allez-vous ? »

Au téléphone on nous annonce que tout est complet à St-Alban-sur-Limagnole où nous avions prévu de nous arrêter. Nous nous rabattons donc sur Les-Faux, 5 km avant et 1 km en dehors du GR65, car le 1er gîte après St Alban est à 10 km et 2 km en dehors du GR. Beaucoup de gens sur le Chemin vont dormir à Sauvage. C’est une variante du Chemin qui rajoute 4 km. Nous n’avons pas choisi cette option. Au col de L’Hospitalet 1304 m, nous faisons halte pour déguster nos maigres provisions : Un sachet de petites prunes bleues que j’ai ramassées vendredi dernier entre Retournac et Chamalières-sur-Loire, une poire et une banane qui restaient de notre repas d’hier au soir. C’est un vrai bonheur de pouvoir enlever les chaussures de marche quelques instants. Les jambes et les pieds nous font mal, d’un mal sourd, indéfinissable, qui vient de l’intérieur. Les pieds sont mâchés et les jambes ankylosées.

Après avoir fait un concours du plus long jet de noyau avec la bouche, nous nous remettons en route au bout de 30 minutes. Nous atteignons Les-Faux vers 16h. Le site est magnifique, avec un grand jardin d’agrément, un bassin où flemmardent nonchalamment truites et grenouilles. Les bâtiments ont été refaits à neuf. Très bonne cuisine également, avec un énorme plateau de fromages dont je goûte avec délectation chaque spécialités. Dodo vers 21h

Cliquez sur la miniature pour voir les photos… (Touche « échap » pour quitter)

« 1 de 44 »

Parcourir l’étape suivante…