Fr – Étape 05

Vendredi 5 août 2005
Retournac (Hte Loire) – Vorey-sur-Arzon (Hte Loire) 18 km * Cumul 119 km

2005.0801.carte05.Retournac-VoreysurArzon

La nuit a été un peu difficile car nous nous sommes aperçus trop tard qu’il n’y avait pas de couvertures dans la caravane, et encore moins de chauffage. La température est paraît-il descendue à 5° pendant la nuit. Nous avons dormi dans le même lit pour avoir plus chaud. Julie a même enfilé ma veste de pluie et avait encore froid quand même. Nous n’avons pas vraiment bien dormi, en tous cas pas assez pour 20€. Nous nous sommes levés un peu avant 7h, transis de froid, et sauté dans les pantalons. Les premiers rayons du soleil faisaient fumer la Loire sur toute sa surface. Les canards sauvages s’étaient déjà remis à barboter sous l’œil perplexe d’un héron cendré.

Nous prenons notre petit-déjeuner dans un bistrot PMU de l’autre côté de la Loire. Julie a englouti une corbeille de pain, un carré de beurre, 4 barquettes de confiture et un croissant. A 8h nous sommes en route pour 20 km de grimpette depuis les gorges de la Loire jusqu’à Roche-en-Régnier 980 m. Julie n’a pas voulu monter à la tour, j’y suis donc allé seul tandis qu’elle redescendait sur Vorey point final de notre étape d’aujourd’hui, encore en bord de Loire.

Ah, j’allais oublier, des autochtones charitables nous ont offert de l’eau à Roche en Régnier, puis 2 bières, puis à manger. Nous avons accepté les 2 bières mais refusé la nourriture car nous voulions arriver tôt à Vorey pour goûter au « nirvana » des doigts de pieds en éventail.

Interminable descente sur Vorey pendant 2h sur un chemin rocailleux. Julie m’attend près de la pharmacie où elle vient de s’acheter un tube de « Décontractyl Baume ». Nous avons beau nous pommader chaque soir, nous avons toujours les jambes aussi lourdes à l’arrivée. Nous récupérons les clés au resto « Les rives de l’Arzon » et filons vers notre dortoir municipal à 6€ la nuit.

Superbe ! C’est grand, une vingtaine de lits, propre, et bien équipé. Nous retrouvons ici notre ami tchèque rencontré au gîte de St-Jean-Soleymieux. Il ne parle pas français mais nous arrivons à nous comprendre en anglais. Nous échangeons nos adresses personnelles postales et internet. Parti il y a 2 mois de la frontière germano-tchèque, il fait des étapes aussi modestes que les nôtres. Douche, courses, dîner : 6 tomates à la mozzarella, 1 paella surgelée et 2 bières que nous avons déjà englouties sur les marches de la mairie devant le libre-service Casino.

Il est 21h30, nous sommes en train de boire un coup devant une fontaine. Julie a sommeil et « des frissons » me demande-t-elle de préciser. Nous regagnons nos Pénates proches. Nous avons pris des coups de soleil sur les bras et le visage aujourd’hui, demain, il va falloir être prudents.

Cliquez sur la miniature pour voir les photos… (Touche « échap » pour quitter)

« 1 de 33 »

Parcourir l’étape suivante…