Es – Étape 21

Dimanche 23 Mai 2010
Santa Catalina de Somoza – El Acebo
34 km – Cumul 580 km

2010.0501.Carte21.SantaCatalinadeSomoza-ElAcebo

D
épart 7h. Nous marchons 5 km avant de déjeuner, histoire de le mériter et surtout d’entamer un peu ce bloc de 34 km. Nous aurions mieux fait de déjeuner avant de partir. A El Ganso, la señora n’a pas de croissants, ça, on s’en doutait, mais ne fait pas non plus de « tostadas », et ça, c’est incompréhensible. Nous devons nous contenter de gâteaux sous cellophane, de la merde quoi !…

8 km plus loin, à partir de Rabanal del Camino, le relief s’élève encore, nous attaquons les Monts du León. La végétation se compose d’une sorte de maquis de genêts et d’arbustes sauvages. Le schiste affleure partout et le Chemin essentiellement rocailleux est pénible à gravir. A Cruz de Hierro (Croix de Fer), au kilomètre 27, nous sommes à 1504 mètres d’altitude, point le plus haut du Camino Frances, et redescendons sur El Acebo (20 habitants), premier village du Bierzo et terme de notre étape d’aujourd’hui.

Notre refuge, du nom du village, est au milieu de la rue principale. 5€. Il comporte un bar et un restaurant, ce qui simplifiera les choses. Inutiles de courir ailleurs : pour 10€, on ne peut pas espérer de spécialités trop coûteuses. L’après-midi, nous mangeons des fruits et buvons quelques bières, visitons le village et écrivons.

Au dîner, nous sommes agréablement surpris par la quantité : Soupe du Bierzo aux légumes, excellente, nous n’avons pas pu terminer le plat de viandes (escalopes de veau, côtes de porc et saucisses), les trois quarts des frites sont restées dans l’assiette. En dessert, glace pour Yong, macédoine de fruits pour moi. Le vin était bon.

Pour une fois, j’ai cédé mon lit du bas à une allemande qui souffrait d’une épaule. Nuit paisible, fenêtres ouvertes. Yong prétend avoir très mal dormi à cause de courbatures aux cuisses.

Cliquez sur la miniature pour voir les photos… (Touche « échap » pour quitter)

« 1 de 25 »

Parcourir l’étape suivante…