Compostelle Espagne

« Si vous pensez que l’aventure est dangereuse,
je vous propose d’essayer la routine… elle est mortelle. »
  Paolo COELHO

2010.0500.volcan.islandais

Je suis arrivé en métropole avec une semaine de retard pour cause de vols annulés suite au nuage de cendres du volcan islandais Eyjafjöll. Départ donc le mardi 27 avril 2010 à 17h15 de l’aéroport de Pointe à Pitre par Air Caraïbes. Arrivée le 28 à 7h15 à Paris Orly. Navette gratuite en autocar jusqu’à Massy Gare TGV. Alain, mon beau-frère, est venu me récupérer à 12h01 en gare de Lyon Part Dieu..

Le jeudi 29, courses à St Étienne pour compléter mon équipement, principalement sac à dos, chaussures de marche, pharmacie… L’après midi du jeudi a été consacrée à une première sortie pour roder les chaussures. Une dizaine de km de chemins caillouteux, et goudron en fin de parcours.

Le vendredi confection du sac à dos à l’aide d’une check-list élaborée en 2005 lors de la première moitié du Chemin1 et complétée à l’issue. Samedi matin il pleut, ça commence bien !… 2ème sortie de rodage l’après midi, une douzaine de km, les Boucheratières, Basson, le Moulin des Gouttes, le Carichon, le Sapin, et retour par le bois de Malval, le Moulin du Pas et Chaprenet, avec Alain et Michel mon frère.

Dimanche 2 Mai 2010

Levé 4h30, le train est à 5h58 à St Étienne distant d’environ 20km de Marcenod. Nous sommes partis un peu juste, mais Alain m’amène malgré tout à temps en prenant quelques libertés avec les feux rouges. Lyon Part Dieu 6h38, le TGV pour Toulouse est à 7h11, mais il faut poireauter devant le panneau d’affichage car les numéros de quai ne sont affichés que 20 mn avant le départ des trains. J’ai dû prendre un omnibus : Nîmes, Montpellier, Béziers, Narbonne, Carcassonne, et enfin Toulouse 11h21. Je recommence à poireauter en attendant l’affichage du quai n°3. C’est un TER à compartiments, super ! Je vais pouvoir commencer mon journal et roupiller un peu en attendant Bayonne. Il n’y a que 3 arrêts : Tarbes, Lourdes et Pau. Arrivée à Bayonne 15h09. Je cours pour prendre l’autocar 2 de 15h… 09. Il est plein comme un œuf. Il reste une et unique place assise entre 2 malabars. Je tombe de sommeil. Heureusement que nous sommes serrés comme des anchois : mes voisins me servent de butoir et je peux somnoler tranquillement.

A 16h30 nous sommes à St Jean Pied de Port (SJPP) où je retrouve mes repères d’il y a 5 ans : La rue principale dite « de la citadelle », piétonne, où se côtoient boutiques et restaurants, l’accueil pèlerins au n°39. Mon guide indique un accueil paroissial de 12 lits qui vient d’ouvrir depuis 1 an au 43 rue d’Espagne. Les gîtes ne manquent pas à SJPP, mais je m’oriente vers celui-là, par curiosité. Très bien apparemment, tout est neuf. Je m’installe, le repas est à 20h et je profite du temps qui me reste pour refaire le tour de la ville et flâner un peu. A 19h30 je rentre car je suis fatigué et « j’ai les crocs » n’ayant pas eu le temps de déjeuner.

Au dîner de 20h nous ne sommes que 2 pèlerins, Thomas un canadien du Saskatchewan, qui revient de Fatima via Santiago et qui continue sur Paris via Le Puy en Velay, et moi. Nous mangeons avec les 2 hospitaliers3 une soupe, une cuisse de poulet riz créole et une coupe de fruits aromatisés à la cannelle. La fermeture des portes est programmée à 22h mais personne n’a envie de sortir compte tenu du temps.

Un groupe de 10 pèlerins arrive par le dernier autobus de 22h et plante le bordel en s’installant et en mangeant jusqu’à 23h. A 6h du matin ils commencent à s’agiter devant les 2 douches. Déjeuner 7h. La formule est « donativo » ce qui signifie que le service rendu est laissé à l’appréciation et aux ressources du pèlerin. J’ai laissé 20€.

2010.0501.Carte00.CaminoFrances

1 Le Chemin désigne le Chemin de Compostelle.
2 La ligne de chemin de fer Bayonne – St Jean Pied de Port est en travaux, la SNCF affrète donc des bus pour maintenir le service.
3 Bénévoles sur le Chemin de St Jacques qui donnent de leur temps (de quelques semaines à plusieurs mois par an) pour accueillir les pèlerins, souvent dans le cadre d’une structure associative.

Cliquez sur la miniature pour voir les photos… (Touche « échap » pour quitter)

« 1 de 21 »

Parcourir l’étape suivante…